ImmersionPensées

J’aime les fins de journée en Provence car…

Les nuages se refusent au ciel les jours de mistral,

Les terrasses se remplissent sous le platane impérial.

Les villages se drapent de magie sur leurs perchoirs.

L’odeur du thym s’immisce dans les ruelles au petit soir

Les venelles se pelotonnent dans la chaleur d’été sous un ciel chocolat noir.

 Les boutiques de savons ferment leurs portes, la nuit toque.

Les lucioles voltigent dans les lampadaires d’Anthéron à la voix Roque.

Il flotte comme un air de naguère, le temps des guinguettes d’Avignon

L’idée que le Palais des Papes s’irradient de festins fastueux,

Des gourmandises du passé gratinent à l’abri des fenestrons,

A la vue d’un Rhône nocturne loin d’être impétueux

J’aime les soirées de Provence pour les taureaux rêvant de jours meilleurs,

Dans les manades lointaines où le sel jauge sa saveur.

A mille lieux des balades niçoises et des soirées étudiantes aixoises.

Des barbecues aux flammes de romarin, et des bivouacs aux sommets turquoise

Chacun y trouve son bonheur, la nature paye l’ardoise

J’imagine ce soleil couchant sur les Baux qui éclaire les allées puis se consume,

La couleur mandarine passe par tous les agrumes.

Le pamplemousse de l’horizon vers les Cévennes.

Du bonheur coule alors dans nos veines.

 

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires