Les News E-Tourisme en Paca

Dans quelques secondes, vous connaîtrez les 3 bienfaits de l’écriture sensorielle pour le digital touristique en PACA. Mais juste avant, voilà comment en 3 phases, j’écris un article d’écriture sensorielle. 

  • J’enclenche une playlist propice à l’évasion, au rêve et à l’allégresse.
  • Je m’installe dans un décor dévolu à la Provence. Sous un figuier, au bord d’un lac alpin. Mon bureau est le terrain.
  • Je prépare mes matières premières (témoignages audio recueillis sur le terrain, quelques photos pour illustrer, informations glanées via de la veille web…)
  • Et je me lance dans l’écriture !

Bienfait n°1 : une rédaction web originale qui se fond à merveille dans le digital

Aujourd’hui, en 2017, pour bien être référencé sur Google, il faut sortir du lot avec des articles très originaux, subtilement dosés de mots clés.

Aujourd’hui, pour nourrir ses réseaux sociaux, il faut (entre autre) proposer des liens vers des textes attractifs et décalés. Très originaux et subtilement dosés de mots clés là aussi.

L’écriture sensorielle permet d’alimenter ces deux objectifs. C’est votre passerelle pour une visibilité accrue qui renforcera la fidélité de vos visiteurs actuels, et vous apportera à terme de nouveaux clients, y compris en basse saison.

Bienfait n°2 : un ton qui change par rapport aux formats classiques

Dans les guides touristiques ou les blogs classiques de voyage, l’information inhibe parfois l’immersion. Ils sont très bien conçus, fouillés, riches en conseils éclairés, mais je trouve qu’il manque parfois ce petit plus. Ce supplément d’âme qui fait qu’on va venir vraiment ici, dans tel territoire, et pas ailleurs. “Ce plat était délicieux, nous avons repris des crevettes” : l’immersion est là mais le ton reste fade. Brisons les codes. L’écriture sensorielle est faîte pour cela. Voici ce qui différencie un article lambda d’un article sensoriel.

Le borie, igloo en pierre provençal, construit au XVIIIeme siècle, accueille chaque année 3000 visiteurs. [Article touristique lambda]. Le + : très informatif. Le – : et la sensation dans tout ça ? Voyons maintenant ce que je ferai de cette phrase pour lui donner une connotation sensorielle…

Le soleil est au zénith. Au détour d’un chemin, un généreux borie se dresse soudain face à moi. Il est posé comme un igloo échoué loin des banquises d’Arctique. Au milieu des restanques, j’en profite pour goûter aux effluves de thym qui embaument l’édifice. 3000 chanceux chaque année ont les yeux ronds en croisant son regard de pierre.  [Article touristique sensoriel]

Vous remarquerez que les informations sont toujours présentes. Elles sont ici enrichies de sensations. L’immersion est décuplée. L’envie de venir sur place aussi.

Bienfait n°3 : un territoire en valeur = des figures de style + un storytelling au service du fond. 

Si on isole certains bouts de phrase de l’article sensoriel sur le borie, on peut voir ce qui assaisonne vraiment ce côté sensoriel, il s’agit des figures de style.

  • Goûter aux effluves : Synesthésie (alliance de plusieurs perceptions sensorielles)
  • Comme un igloo : Comparaison
  • Un généreux borie : Personnification / Hypallage (métaphore par le décalage de la relation logique entre les éléments d’une phrase).

Une figure de style bien utilisée, c’est une figure de style qui ne prend pas le pas sur le fond. Les sensations sont au service du sens. Je n’écris pas pour me faire mousser. Je suis là pour faire mousser le territoire, le lieu, les belles âmes que je croise. Je cuisine les mots dans l’ombre pour mettre vos organismes touristiques de Provence dans la lumière.

Le digital d’aujourd’hui pousse les blogueurs, journalistes, communicants, rédacteurs et écrivains à parler d’eux même. Se mettre en scène. C’est le jeu. La mode est à l’écriture à la première personne. Mais je garde toujours à l’esprit qu’en définitive, parler à la première personne est un moyen d’immersion pour le lecteur et non une fin en soi pour l’auteur. Sinon, c’est le plongeon la tête la première dans les marais boueux du narcissisme.

L’écriture sensorielle permet de faire du storytelling (raconter une histoire) de façon différente. Et le storytelling est aujourd’hui la pièce maîtresse des réseaux sociaux et du blogging. La boucle est bouclée. L’écriture sensorielle n’a désormais presque plus de secrets pour vous. Il n’y a plus qu’à l’adopter !

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires