ImmersionPréalpes

 

Ce village aux allures de cité flottante dans le ciel, me rappelle ces îles en apesanteur que nous voyons dans Avatar, le long métrage de James Cameron. Moussaillons, mouillons-nous de quelques mots sur l’ambiance désaltérante des lieux. Comme d’habitude, découvrons les 3 sensations de la virée du jour.

Chrysalide

Je la vois à l’horizon. La cité. L’air est caniculaire. L’ambiance grésille. Il flotte pourtant un air de fraîcheur visuelle. Par delà les eaux du Verdon, un cheptel de maisons aux murs saumonnés bronzent avec délice. Grimper à Moustiers, c’est partir à l’abordage d’un recoin, d’un abri, d’un monde à part. Ce village me fait penser à une chrysalide, fragile et d’une rare beauté. Blottie. Humble. Porteuse de promesses. Prête à s’envoler en papillon à l’horizon, vers d’autres nids, Valensole ou Digne. Les pieds sur Terre mais suspendu au regard du Montdenier (1625 mètres), le village accueille chaque année des dizaines de milliers de touristes.

Raffinement 

Malgré la foule des grands jours de juillet, il flotte un art de vivre raffiné et discret. Quand on se faufile à travers les voûtes, la tranquillité d’un duo amoureux s’élance vers les escaliers. On promène, on flâne, dans la plus belle des traditions de Provence. En prenant le temps, en laissant les arrogances de côté. On profite avec un grand P. Sans avoir l’air de se la jouer plus beau que l’on est. Le décor magnifique n’occulte en rien ce côté authentique qui rend les gens de ce monde heureux.

Avec un trésor de raffinement : la faïence. Une vingtaine d’ateliers perpétuent la tradition dans le village. L’art de la céramique de Moustiers est reconnue depuis plus de 3 siècles à travers l’Europe.

Apogée

Lac. Porte. Cascade. Croix. Etoile. Chapelle. Hôtes. Demeure. Grillades. Spécialité. Provence. Oliviers.

Comment trouvez-vous cette liste ?

On est dans ce qui se fait de mieux dans la région. J’ai l’impression en lisant les pancartes, que dans toutes les directions, on peut se faire cueillir par une envie innatendue. C’est une île aux trésors. Mais un trésor à la fois bien gardé mais ouvert à tous. Nous sommes dans le nec plus ultra, le paroxysme, le faîte des évocations de Provence.

Facebook Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires